Un automne aromatique…

… ou comment entrer sereinement dans la saison froide grâce aux huiles essentielles.

Les huiles essentielles peuvent nous apporter à chaque changement de saison un soutien voire une régulation de l’organisme pour qu’il fonctionne d’une manière optimale et gère au mieux les changements de temps. Quand l’automne arrive, certaines huiles essentielles vont nous permettre de nous caler sur le rythme lent de la saison froide et de ne plus vivre comme une fatalité fatigue, faiblesse immunitaire, moral en berne et sommeil perturbé.

Coup de fatigue : Remonter l’énergie du rein

Dans la majorité des cas, les coups de fatigue de la saison froide viennent d’une baisse d’énergie de l’organe rein. En effet, c’est à cette saison qu’il se recharge et devient plus souvent sujet aux déséquilibres. Il est recommandé d’en prendre soin. Les huiles essentielles d’épinette noire et de pin sylvestre ressourcent le rein et les glandes surrénales, et les soutiennent dans leurs fonctionnalités. Ces huiles essentielles sont particulièrement recommandées en prévention de l’asthénie, en cas de convalescence ou de douleurs chroniques.

Idée aromatique :

Déposer un mélange deepinette noire

  • 3 gouttes d’HE d’épinette noire (Picea mariana)
  • 3 gouttes de pin sylvestre (Pinus sylvestris)
  • 3 gouttes d’huile végétale de noyau d’abricot (ou à défaut d’amande douce ou d’olive)

dans le creux de la main et faire pénétrer en frottant /massant la zone des reins. A répéter deux fois par jour pendant 15 jours maximum pour se sentir revitalisé.

Contre-indications : femme enceinte, allaitante, sujets épileptiques, enfants de moins de 6 ans.

Enveloppement antifatigue

Le trio basilic-mandarine-lavande est souverain pour lutter contre le stress et rééquilibrer les émotions. Les huiles essentielles de ravintsara, d’eucalyptus radié et de pin ont un effet coup de fouet. Avec cette synergie, la fatigue disparaît et l’équilibre psycho-énergétique est retrouvé.

Idée aromatique :

Dans un flacon pulvérisateur de 100ml, mélanger :

  • 5 gouttes d’HE de mandarine zeste (Citrus reticulata)
  • 5 gouttes d’HE de basilic tropical (Ocimum basilicum var. basilicum)
  • 5 gouttes d’HE de lavande officinale (Lavandula angustifolia ssp angustifolia)
  • 5 gouttes d’HE de ravintsara (Cinnamomum camphora 1,8 cinéole)
  • 5 gouttes d’HE d’eucalyptus radié (Eucalyptus radiata)
  • 5 gouttes d’HE de pin sylvestre (Pinus sylvestris)pin sylvestre
  • eau de source pour compléter le flacon (environ 99ml)
  1. Préparez sur votre lit une couverture bien étalée et une serviette dépliée dessus
  2. Prenez une douche et passez-vous le gant de crin des extrémités vers le cœur
  3. Séchez vous
  4. Agitez bien le flacon du mélange d’HE et vaporisez la surface de la serviette en agitant constamment
  5. Enveloppez-vous dans la serviette et la couverture en restant allongé et détendez-vous une bonne vingtaine de minutes

A mettre en pratique de 1 à 3 fois par semaine selon vos possibilités.

Contre-indications : femme enceinte, allaitante, sujets épileptiques, enfants de moins de 6 ans.

Se ressourcer : plonger dans le sommeil en douceur

La nuit est faite pour se ressourcer, se recaler et repartir sur de bonnes bases. En saison froide, on a besoin de plus de sommeil. Bien souvent, le système nerveux est trop sollicité, le sommeil est perturbé et le cycle infernal commence avec la spirale de fatigue physique et psychique, d’insomnie et de faiblesse du système immunitaire. Pour favoriser le sommeil, le moment du coucher doit être comme un sas de décompression. Certaines huiles essentielles ont des propriétés hypnotiques qui favorisent l’endormissement. Le soir, le massage paravertébral est particulièrement efficace. Les huiles essentielles touchent directement le système nerveux.petit grain bigaradier

Idée aromatique :

Dans un flacon de 10ml, mélanger :

  • 35 gouttes d’HE de petit grain bigaradier (Citrus aurantium ssp aurantium, feuilles)
  • 70 gouttes d’HE de ravintsara (Cinnamomum camphora 1,8 cinéole)
  • 35 goutte d’HE de lavande officinale (Lavandula angustifolia ssp angustifolia)
  • huile végétale de noyau d’abricot (ou d’amande douce) pour compléter le flacon (environ 6ml).

Le soir au moment du coucher, demander à ce que l’on vous masse doucement, du haut vers le bas de la colonne vertébrale, avec une dizaine de gouttes de cette synergie, puis respirer la fragrance à pleins poumons. Vous pouvez aussi vous auto-masser la plante des pieds avec ce mélange.

Contre-indications : 3 premiers mois de grossesse, nourrissons de moins de 3 mois.

précautions d’emploi :

  • si vous n’avez jamais utilisé ces huiles essentielles, faites toujours un test d’application de votre préparation, dans le pli du coude, au moins 24h avant de l’utiliser, pour vérifier qu’il n’y ait aucune réaction allergique.
  • lavez vous bien les mains après utilisation.
Extraits  d’articles du magazine Plantes&Santé
Publicités