Le régime de longévité

Bonne nouvelle ! Un scientifique reconnu, le Professeur Valter Longo, biologiste gérontologue, propose une « nouvelle » stratégie alimentaire pour régénérer et rajeunir l’organisme, combattre les maladies et atteindre le poids idéal, ET qui confirme l’approche alimentaire de la naturopathie pour une santé durable.

Se basant sur la recherche fondamentale et épidémiologique (en nutrition, génétique, gérontologie, maladies dites « de civilisation »), sur des essais cliniques et sur l’étude de centenaires, Valter Longo et ses équipes prouvent scientifiquement que ce que chacun mange peut déterminer la durée et la qualité de sa vie.

J’ai découvert Valter Longo dans un documentaire ARTE sur le jeûne. Quand j’ai appris qu’il avait écrit un livre sur l’alimentation, je me le suis procuré rapidement, et j’ai été ravie de découvrir les résultats de ses longues recherches, qui font grandement écho à l’alimentation saine et les cures de restriction calorique que la naturopathie conseille .

Valter Longo a débuté ses recherches avec cette idée : il est possible de permettre à l’organisme de fonctionner plus longtemps. Il croit à une stratégie biologique évoluée qui influe sur la longévité ET la santé par des méthodes de protection et de régénération, qu’il nomme « la longévité programmée ». Puis il créé le terme « juventologie » ou l’étude du savoir rester jeune.

Ses recherches le mènent à cette constatation : deux facteurs peuvent améliorer la santé et augmenter l’espérance de vie :

  • posséder les bons gènes en naturopathie, on parle de constitution, de terrain.
  • adopter un mode alimentaire particulier – qui sera décrit plus loin.

Sur ce 2ème facteur chacun peut choisir d’agir ! Comme l’affirme Valter Longo : ScreenHunter_805 Nov. 27 15.53l’alimentation est le plus important facteur de santé et de longévité que l’on puisse contrôler. En naturopathie, on le pense aussi ! L’alimentation est le premier levier actionné pour avancer sur le chemin de la santé durable. Tout accompagnement naturopathique propose de revoir et de modifier, si besoin et pas à pas, ses habitudes alimentaires.

La stratégie alimentaire proposée par Valter Longo est issue des recommandations nutritionnelles faisant écho à des comportements alimentaires ancestraux (jeûne périodique liés à des pratiques religieuses) ou liés à des conditions environnementales ou forcées (jeûne forcé, carences prolongées de nourriture) qui ont modifié le génome donc l’évolution de la lignée humaine.

Elle repose sur un régime nutritionnel particulier qu’il a nommé « régime de longévité » incluant une diète périodique qui imite les effets du jeûne.

ScreenHunter_771 Apr. 03 11.26A noter, Valter Longo considère également comme indispensable la pratique régulière d’une activité physique.

 

1. Le régime de longévité (nous sommes ce que nous mangeons) est basé sur :

un régime pesco-végétarien

avec poissons, mollusques, crustacés 2 à 3 fois par semaine. (jusqu’à 70 ans, ensuite et s’il y a perte musculaire, introduction d’œufs, fromages, yaourts brebis ou chèvre)

peu de protéines et plutôt d’origine végétale

0,7 – 0,8g de protéines /kilo de poids corporel/jour (après 65-70 ans : augmenter légèrement max 1g/kg/jr)

la consommation indispensable de bonnes graisses et de sucres complexes

graisses insaturées : poisson, oléagineux : olive, noix, amandes, noisettes; en graine ou en huile (portion journalière recommandée : 50ml  d’huile d’olive + 1 poignée de fruits à coque) / céréales complètes, légumineuses, légumes (tomates, brocoli ; carottes…)

et la réduction drastique des mauvaises graisses et des sucres simples

un apport assuré de nutriments nécessaires

prendre tous les 3 jours : une gélule d’un complexe vitamines et minéraux + 1 gélule d’huile de poisson (oméga 3)

des aliments que mangeaient déjà nos ancêtres

l’évolution a sélectionné les individus les mieux adaptés à leur environnement et les aliments les plus appropriés à leur génotype. Ne manger qu’occasionnellement des produits non traditionnels de votre famille/région qui peuvent créer des intolérances voire des affections auto-immunes.

peu de repas / jour

2 repas: 1 petit déjeuner + 1 repas principal (1200cal) + 1 collation faiblement calorique mais nourrissante (<100cal et < 3-5g de sucre) – si vous êtes en surpoids

3 repas + 1 collation  – si vous êtes dans la norme ou en dessous

une répartition des repas sur un maximum de 12h

pour perdre du poids, viser moins de 10h rentre le 1er et le dernier repas de la journée

ne pas manger dans les 3-4h avant le coucher

la pratique périodique d’ une diète prolongée : 5 jours , de 2 fois par an à 1 fois par mois selon besoins (détails plus loin)

 

la maitrise de son poids et de sa circonférence abdominale

 

2. La diète périodique imitant les effets du jeûne, nommée Fast Mimicking Diet (FMD), a été pensée à partir de la tradition du jeûne. Elle fournit assez de calories pour être pratiquer sans danger et rassurer la personne et son entourage, propose une variété d’aliments pour plaire au plus grand nombre, est 100 % végétale, et est aussi efficace que le jeûne (d’après Longo).

ScreenHunter_16 Jul. 02 11.51

Cette diète spécifique leurre l’organisme en imitant la privation complète ; elle contraint la majorité des organes et des systèmes à entrer en mode veille. Elle agit sur la longévité en bonne santé grâce à certains mécanismes clés : elle conduit les cellules à adopter un mode de protection contre le vieillissement, elle favorise le processus autophagique qui assure un contrôle de la qualité des constituants cellulaires en éliminant les structures et les molécules altérées, elle favorise l’apoptose, donc la destruction des cellules endommagées et leur remplacement par des cellules nouvellement générées par l’activation des cellules souches, elle brûle les graisses abdominales sans réduire la masse musculaire.

Cette diète est adaptée pour tout individu de 18 à 70 ans, en bonne santé et de poids normal ou en surpoids. Au delà de 70 ans, elle est possible si l’individu est en bonne santé et en surpoids. Dans le cas de maladies spécifiques, elle peut être pratiquée avec le suivi d’un professionnel de santé.

Elle est déconseillée aux femmes enceintes, aux individus maigres, fragiles, aux malades hépatiques ou rénaux, à ceux qui pratique l’automédication, aux individus sous insulinothérapie, ceux qui ont une pression basse, aux individus porteurs de certaines mutations génétiques contre-indiquant le jeûne. Elle est incompatible avec la pratique d’un sport intensif ou de la natation.ScreenHunter_13 Jul. 02 11.50

Détails de la mise en place de la diète :

  • Semaine avant : régime de longévité comme présenté précédemment

(je me suis permise de parler en équivalent aliments car la notion de calories ne fait pas partie de l’approche naturopathique)

  • Jour 1 : 1100 cal. à répartir sur les différents repas
    • 500 cal. glucides complexes = 1,5kg de légumes
    • 500 cal. graisses saines = 2cs d huile + 50g fruits coque
    • 1gélule d’un complexe vitamines et minéraux + 1 gélule d’oméga 3 et 6
    •  25g protéines végétales (fruits a coque) = 100 à 150g amandes , noisettes , noix
    • thé sans sucre (3-4tasses/jr) + eau à volonté
  • Jours 2 à 5 : 800 cal. à répartir sur les différents repas
    • 400 cal. glucides complexes = 1,2kg de légumes
    • 400 cal. graisses saines = 1cs d huile + 50g fruits coque
    • 1gélule d’un complexe vitamines et minéraux + 1 gélule d’oméga 3 et 6
    • thé sans sucre (3-4tasses/jr) + eau à volonté
  • J6 : diète de transition : glucides complexes et un peu de protéines végétales

 

La fréquence conseillée de mise en place de cette diète est de :

  • 1x tous les 6 mois si bonne santé + alimentation basée sur le régime de longévité + sport régulier
  • 1x tous les 4 mois si bonne santé mais peu de sport
  • 1x tous les 3 mois si poids normal + 1 facteur de risque
  • 1x tous les 2 mois si poids normal + 2 facteurs de risque
  • 1x par mois si surpoids + 2 facteurs de risque

Les facteurs de risque considérés ici sont : diabete, cancer, maladie cardiovasculaire, maladie neurodégénérative.

ScreenHunter_12 Jul. 02 11.49

En plus, de l’impact sur la longévité et la vie en bonne santé, de nombreux effets positifs ont été recensés lors des essais cliniques :

  • régénération tissulaire par la production de cellules souches
  • réduction de la graisse abdominale
  • réduction des facteurs de risque du diabète, du cancer, des maladies cardiovasculaires
  • peau plus lumineuse
  • moins de somnolence, plus d’énergie
  • plus grande concentration mentale
  • meilleure gestion de l’alimentation après la diète (pulsions, excès…)

ScreenHunter_15 Jul. 02 11.50

Dans son livre, Valter Longo présente également les essais, réalisés ou en cours, dans la prévention et le traitement de pathologies lourdes telles que : le cancer, le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires, les maladies neurodégénératives, les maladies inflammatoires et auto-immunes. Les premiers retours sont très positifs et confirment l’impact bénéfique de l’alimentation saine sur les individus malades.

Il propose également, en fin d’ouvrage, un programme alimentaire de 2 semaines de journées types (1 petit déjeuner + 2 repas + 1 collation) avec le détail des recettes, basées sur les recommandations du régime de longévité. Des recettes simples, et qui mettent l’eau à la bouche…

 

Pour conclure : « Le régime de longévité » du Professeur Valter Longo est une lecture recommandée à ceux qui croient aux bienfaits de l’alimentation saine et aussi à ceux qui doutent encore du pouvoir de cette technique qui paraît souvent trop simple pour être efficace !

ScreenHunter_804 Nov. 27 15.53

 

 

« Le Régime de Longévité », Pr. Valter Longo, Éditions Actes Sud

 

 

 

 

 

Ludivine Génin, naturopathe, Lyon 3

Publicités